info@inforjeunesesem.be • 060/34 67 55 • 0470/97 30 13
Puis-je prendre mon autonomie ?

OUI, si tu souhaites quitter le domicile parental, tu peux prendre ton autonomie.
Si tu as plus de 18 ans, tu peux prendre ton autonomie et quitter le domicile de tes parents/tuteurs :
Pour réussir ta mise en autonomie, tu devras te poser plusieurs questions et réaliser plusieurs démarches.
1. Tu vas devoir trouver un logement
2. Tu devras effectuer des démarches administratives : commune, mutuelle, …
3. Veiller à garder tes droits sociaux : allocations familiales, allocations d’insertion, …
4. Tu devras aussi gérer seul ta situation financière
Si tu as moins de 18 ans et que tes parents sont d’accord, tu peux prendre ton autonomie.
Les parents ont l’obligation d’élever, d’entretenir (héberger, nourrir, soigner, etc.) et d’assurer la formation de leurs enfants. Cette obligation d’entretien et alimentaire existe quel que soit ton âge, tant que ta formation ou tes études ne sont pas achevés.

Si tes parents sont d’accord, tu peux aller vivre ailleurs, un de tes parents doit alors t’accompagner à la commune pour effectuer ton changement d’adresse.
En principe, sans l’accord de tes parents, tu ne peux pas aller vivre ailleurs. Même si tu as des problèmes importants avec tes parents, tu ne peux pas décider seul(e) de ce que tu vas faire et si tu le fais, cela peut être considéré comme une fugue. Tu devras alors t’adresser soit au SAJ (Service d’aide à la jeunesse), soit au CPAS (Centre public d’action sociale).

J’ai besoin d’un avocat mais je n’ai pas d’argent, à qui m’adresser ?

Tout le monde a le droit à l’aide juridique et les conseils d’un avocat, même si on n’a pas d’argent.
En dessous de 16 ans, tu es encore considéré comme irresponsable pénalement (tu n’es pas responsable devant la justice). Ce sont donc tes parents ou tes tuteurs qui te représenteront devant la Justice.
Si tu as besoin d’un avocat, tu peux aller te présenter chez un avocat qui est d’accord de faire de l’aide juridique ou aller directement dans un bureau d’aide juridique. Si tu es mineur, tu ne devras rien payer.
Adresses :
- Bureau d'aide juridique de Charleroi - Avenue Général Michel, 2 - 071/20 07 00
- Bureau d'aide juridique de Dinant - Rue En Rhée, 31-33 (Maison de l'Avocat)- 082/22 97 59

Ai-je le droit de manifester pour le climat sans être sanctionné ?

D’un point de vue strictement légal, ces absences sont considérées comme injustifiées. Mais une nouvelle loi te protège, depuis le 19 mars. Si tu manifestes pour le climat, tu auras, malgré tout, des absences injustifiées mais cela n’aura pas d’incidence sur ta scolarité, si tu as l’accord de tes parents ou de tes responsables légaux.

Quelques conseils pour la suite :

  • Assure toi que la manifestation entre dans un projet pédagogique de l’école ;
  • Vérifie s’il y a un encadrement prévu par les enseignants ;
  • Evalue ta consommation individuelle des jours d’absences injustifiés (max. 20 demi-jours) ;
  • Suis l’actualité afin de voir si de nouvelles dispositions seront prises par la ministre de l’Enseignement dans les prochaines semaines.
La police a-t-elle tous les droits sur moi ?

Non, les policiers doivent aussi respecter un certain nombre de règles lorsqu’ils interviennent.

Pour résumer, tu peux être contrôlé par la police à tout âge, sans que les policiers aient à se justifier.  Mais ils doivent avoir des raisons valables : tu as commis un délit ou ils te soupçonnent de vouloir en commettre un.

Dans un rassemblement public, ils ont aussi ce droit de te contrôler et même te fouiller (superficiellement et par une personne du même sexe que toi).

Les policiers peuvent recourir à la force si, de ton côté, tu es violent.e ou si tu menaces de l’être. Cependant, ils ne peuvent pas te coller à terre si tu insultes un agent.

Si tu penses avoir été victime d’un abus, tu peux t’adresser :

Observatoire des violences policières en Belgique :  www.obspol.be

UNIA : centre pour l’égalité des chances

 IEFH : Institut pour l’égalité des femmes et des hommes

– Le Comité P 
– L’inspection générale de la police.

Tu peux enfin Intenter une action en justice et te faire aider par un avocat auprès du Parquet du Procureur du Roi.

La chose à retenir : Si tu penses qu’un policier n’a pas respecté tes droits, il est important que tu le fasses savoir rapidement : la qualité des preuves et des témoignages seront meilleures. On te conseille donc de réunir tous les éléments qui pourraient prouver les faits (photos, vidéos, etc.) et de te rendre chez un médecin si tu as été blessé, afin de faire une attestation.

Tu as une question ? Tu n’as pas trouvé la réponse sur notre site ? Envoie–nous ta question et nous te répondrons le plus rapidement possible.

Fermer le menu